dimanche 19 avril 2009

De retour du festival Nippon Connection qui prenait place dans l´université de Francfort.
L´atelier de taiko était complet ( une vingtaine de personnes) mais on a pu suivre la répétition. Les vitres des fenêtres vibraient comme si leur fin était proche. Il n´y a pas à dire, les tambours japonais traditionnels, ca a une sacré puissance.
Les lanternes japonaises en pierre, ... il fallait les trouver vu qu´il y en avait 3 pommées dans un coin. Mais j´en mettrais bien une dans mon jardin si j´avais un jardin. Bon en même temps, ... je mettrais probablement plein de trucs dans mon jardin si j´en avais un...
Ca vendait du gadget japonais et des manekis un peu partout. On pouvait même acheter du sel de mer japonais, ... il faudra que l´on m´explique ce qu´il a de particulier quand même !
En attendant notre concert de 16 heures de koto et shakuhachi, nous sommes allés faire un tour du côté du Palmengarten. J´ai fait des tonnes de photos d´azalées, je les posterai demain...
Un peu de flemmardise sous un arbre à apprécier les odeurs du printemps.
Et c´était déjà l´heure de notre voyage musical.
Le koto c´est un instrument traditionnel japonais à cordes pincées. il a été adopté par la cour impériale japonaise dès le VIII ème siècle. Depuis il s´est démocratisé. Cela ressemble un peu à une longue cithare. Nous devions avoir un duo koto / flûte japonaise mais le flûtiste qui devait jouer s´est retrouvé bloquer en Afrique du Sud après avoir loupé son avion. On nous a donc proposé à la place un duo koto / soliste soprano japonaise.
Bien entendu les deux musiciennes étaient en kimono.
Ici la soliste :


Et là le fameux koto :



L´instrument fait 1m80 de long et est doté de 13 cordes. Les chevalets sont amovibles et en ivoire. Les cordes sont en soie. La musicienne a une main équipée de sorte de faux ongles avec lesquels elle pince les cordes. Le son obtenu est tout à fait étonnant, très changeant, parfois me rappelant presque du clavecin ( cela se mariait très bien avec la voix de la soliste), alors qu´à d´autres moments on en était à des kilomètres.
Si vous voulez vous faire une idée, une petite vidéo :


Quant au cinéma, plein de choses tentantes ... des adaptations de mangas bien connus :20th Century Boys ou Detroit Metal City, une tragédie shakespearienne : Osaka Hamlet ( à prononcer en japonais " Osaka hamuleto "), du film noir et effrayant : Nightmare Detective 2 , du film de samurai: the twilight samurai, le retour du monstre sacré de l´animation japonaise Shinichiro Watanabe avec Genius Party ( pour ceux qui ne voient pas de qui je parle, c´est le papa de Cowboy Bebop ou Samurai Champloo), et j´en passe ...
Le festival a été aussi l´occasion de lancer une rétrospective pink film (à prononcer " pinku eiga"en japonais) au musée du film de Francfort, un genre cinématographique typiquement japonais. Vous ne savez pas ce que c´est et ben moi non plus, je ne savais pas !
C´est une mouvance de film érotique japonais qui se développe dans les années soixante. Pourquoi c´est tout à fait particulier ? Parce que la censure japonaise interdisait de montrer quasiment tout donc il fallait rester tout le temps dans la suggestion, notamment en placant des objets ( lampes, bougies, etc) pour cacher les parties qui ne devaient pas apparaître à l´écran.
Autre condition pour être un pinkufilm ? Avoir un budget ridicule, être filmé en 16 ou 35mm et durer autour de 1 heure. Vous vous doutez bien que c´est un genre qui s´est bien fait bouffer quand les films pornos ont été autorisés. Cela reste toujours une sorte d´alien dans le paysage cinématographique actuel.

2 commentaires:

Nadiaher a dit…

Ouahhh!!!quand je viens sur ton blog, je vois des merveilles et en plus je m'instruis.
Mon fils est un admirateur du japon, mais les groupes qu'ils aiment, moi dis moi avec Mana, donc un genre différent.

Sarah a dit…

C´est ce qui me fascine toujours avec le japon... la variété voire même les extrêmes qui y cohabitent. Les instruments traditionnels et le visual key, les geishas et les cosplayers, les gadgets ultra-modernes et des croyances animistes qui perdurent !
Il y en a pour tous les goûts.